FILM DOCUMENTAIRE: Ne vivons plus comme des esclaves


“Ne vivons plus comme des esclaves” est un film documentaire franco-grec de Yannis Youlountas, qui donne la parole à des opposants grecs à l’austérité, montre de nombreuses créations qui se veulent “alternatives” et questionne ce qui, pour Yannis Youlountas , Est une forme moderne d’esclavage, en Grèce et ailleurs. Un documentaire incroyable qui nous change de la désinformation habituelle des médias.

“Nombreux sont les gens qui perdent leur emploi et leur couverture sociale. Le nombre de sans abris et beaucoup de bonus. Cela a changé le visage d’Athènes qui ne ressemble plus à une ville d’Europe. Si je devais prévenir un ami français, ou d’un autre pays, de cette menace qui le guette lui aussi, je lui dirais qu’il ya une étape psychologique pour ce sujet sur une tendance à fermer les yeux, à ne pas vouloir voir ce Qui arrivent terrible. C’est ce que nous avons tous fait ici. C’est ce que j’ai fait, de même que ma famille et mes amis avant de perdre leur emploi.

En résumé nous n’arrivions pas à y croire. Nous n’imaginions pas, il ya trois ans, avoir des élèves qui ont faim, des familles qui vivent dans les grottes, des amis qui ont perdu leur emploi, des gens qui ont acheté une maison et ne peuvent plus payeur. Ingénieurs, avocats, médecins, pas seulement les classes laborieuses. C’est pourquoi ce que j’aurais à dire à un ami français, ce serait … oui, attentione bien: attention! Attention ! Ces choses là arrivent brutalement, aussi vite qu’une tempête, comme c’est le cas pour nous.

Résumé du film

Venu des catacombes grecques de l’Europe, un murmure traversé le continent dévasté: “Ne vivons plus comme des esclaves”. Sur les murs des villes et sur les rochers des campagnes, sur les panneaux publicitaires vides ou détournés, dans les journaux alternatifs et sur les radios rebelles, dans les lieux d’occupation et d’autogestion qui se multiplient, tel est le slogan que la Résistance grecque diffuse, jour après-jour, et nous invite à reprendre en chœur sur les mélodies de ce film à ses côtés. Un grand bol d’air frais, d’enthousiasme et d’utopies en marche, venu de la mer Égée.

Primé au Festival D’Alger

Invités du 19 au 26 décembre 2013 au Festival international du cinéma d’Alger, dans le cadre des journées du film engagé, nous venons et obtenez le prix du FILM RÉSISTANT.

Start a Conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *