Les incohérences parents aux attaques terroristes de Paris


Aussitôt après les attentats du 13 novembre où trois commandos terroristes ont tiré au hasard sur les personnes et se sont fait exploser, tout semblé déjà clair dans les médias principaux. Mais en attendant de plus près, on se demande si tout est toujours aussi clair que ce que les moyens de masse veulent nous communiquer.

Retranscription

Aussitôt après les attentats, le président François Hollande un parlé de guerre et proclamé l’état d’urgence. Dans une déclaration publiée sur Internet le 14 novembre l’Etat Islamique a revendiqué les attentats. Par ailleurs de nombreux agresseurs ont aussitôt été identifiés. Des complices probables et des instigateurs présumés étaient tout de suite connus et la vague d’avis de recherche à commencé. L’islamiste belge Abdelhamid Abaaoud, qui était considéré comme tireur de ficelle présumé, a été tué sans plus assisté à une opération de police au nord de la capitale.

Mais en attendant de plus près, on se demande si tout est toujours aussi clair que ce que les moyens de masse veulent nous communiquer. Souvenons-nous des attaques terroristes du 11 septembre 2001 à New York. Là aussi les coupables ont tout de suite été identifiés et tout semblé clair. Mais au fil du temps d’innombrables incohérences sont venues à la lumière, ce qui a finalement mené à ce que des millions d’Américains ne peut plus satisfaire de l’explication officielle de la destruction du World Trade Center.

Il semble tout de même curieux que d’une partie des forces de la sécurité et de l’environnement. Il n’y a pas assez d’informations pour empêcher les attaques minutieusement planifiées. Mais que d’autre part d’après après, quand tout le monde est bouleversé, elles ont une vue d’ensemble et gèrent la situation. C’est exactement la raison pour laquelle dans l’émission d’aujourd’hui nous allons analyzer plus en détail les événements autour des attaques de Paris et que nous allons résumer les incohérences les plus importantes.

1. Incohérences au sujet des événements et attaques du 13 novembre à Paris

Comme l’un fait remarquer le journaliste et écrivain allemand Gerhard Wisnewski, presque toutes les grandes attaques suivent le même schéma depuis le 11 septembre 2001 à New York, je cite: ” des exercices de simulation de catastrophe ont lieu juste avant les attaques ou parfois Simultanément . Ces exercices portent précisément sur les faits qui sont présentés au public comme étant une vraie attaque terroriste.

Il en été à Paris: Au journal britannique “The Guardian” le médecin urgentiste Patrick Pelloux a dit que “le SAMU, la police et les pompiers ont effectué un exercice le matin du 13 novembre 2015 à Paris, dans Agissait d’attaques fictives à plusieurs endroits. ”

Les agresseurs sont organisés de forme professionnelle, ils sont utilisés des fusils d’assaut de type kalachnikov et portaient des ceintures d’explosifs du même genre, ce qui montre leur professionnalisme. Environ 90 personnes sont mortes ce soir-là dans la salle de concert du Bataclan. Selon les enquêteurs, il n’y a que trois morts au stade de pied, non les trois kamikazes.

Selon Wisnewski, deux des agresseurs ont voulu pénétrer dans le stade, mais ont été renvoyés sans être arrêtés. Quand des hommes se font exploser dans le Tiers monde avec ceintures fabriquées artisanales, ils causent à eux seuls plus de morts que cela.

Il faut absolument aller au fond de ces incohérences frappantes, si l’on ne Possible pas prendre le risque d’être instrumentalisé par une tromperie ciblée.

2. Incohérences en ce qui concerne les terroristes et les pneus de ficelles présumés

Il ya un autre point commun qui se retrouve dans presque toutes les grandes attaques terroristes, c’est que les pièces d’identité des prétendus terroristes ont été trouvées sur le lieu même de l’attaque . C’est ainsi qu’une pièce d’identité se trouvant à la fin des années de décombres du 11 septembre à New York, et puis lors de l’attaque contre le magazine “Charlie Hebdo” le 7 janvier 2015 une pièce d’identité se Trouvait sur le siège de la voiture des fugitifs. Et à Paris récemment une pièce d’identité se trouvant à côté d’un terroriste près du stade de pied, dit l’écrivain allemand Gerhard Wisnewski.

Les personnes qui ont acheté ce film ont aussi acheté. C’était aussi le film “Charlie Hebdo”. Les terroristes sont connus des services de police, mais ils n’ont pas été éliminés en temps utile. Il en été de même lors de la dernière série d’attaques de Paris.

Selon Wisnewski, un autre point commun aux attaques terroristes graves et quasiment tous les terroristes sont-ils tués par les commandos de la police, soit ils se sont eux-mêmes faits exploser . Cela n’a pas de sens, continuez à Wisnewski, car chacun de ces terroristes détient beaucoup d’informations sur les cellules terroristes et en principe en tant que témoins en attente d’arrêt et interrogés.

En outre il ya eu des confusions d’images des kamikazes présumés. Jusqu’à présent deux prétendus “kamikazes” se sont manifestés, ne sont pas mis sur le fait diffusé les photos dans les journaux et sur Internet. D’une part la prétendue première kamikaze “Hasna Aït Boulahcen”, qui s’est trouvé la mort lors d’une intervention massive de la police le 18 novembre 2015 dans une banlieue de Paris. La prétendue terroriste qu’on voit sur les images s’appelle en réalité Nabila, elle habite au Maroc et n’a rien à voir avec cette Hasna Aït Boulahcen.

On avait fait des photos d’elle pendant qu’elle était en France et sur les vendus aux journalistes, ce qui lui fait un fait beaucoup de tort. D’autre part Brahim Ouanda s’est manifesté; C’est un jeune Belge, pas sur une photo sa publié surtout dans les médias francophones comme celle d’un des kamikazes du 13 novembre 2015. Il a dit que cette photo de lui, qui se trouvait sur beaucoup de couvertures, date du temps Où il jouait dans le club de pied local.

3. Des incohérences en ce qui concerne les réactions des gouvernements après les attentat

Le journaliste allemand Ken Jebsen a dit dans son analyse publiée le 16 novembre, qui c’est le président américain Barack Obama, qui a été le premier à se manifester après les derniers attentats. Obama était le premier qui a dit “Nous allons punir les coupables”, ce n’était pas le Président français.

Le premier choc émotionnel n’était guère passé, vague de mesures de sécurité de politique intérieure et extérieure à immédiatement éclaté dans la foulée . Seulement quelques heures après, l’Etat français a déclaré la guerre à l’EI, un envoyé d’autres bombardiers en Syrie et ya bombardé une ville. À propos de Bombarde l’Etat souverain syrien avec encore plus d’intensité et sur légitime la guerre. La France avait déjà préalablement effectué 1 200 interventions sur 450 cibles.

Pareillement en France même, sur une décrété tout de suite, l’état d’urgence, sur les lois et l’étendue de l’autorité de l’Etat.

D’autres États de l’UE ont suivi. Un Hanovre sur un annulé le match international de foot entre l’Allemagne et les Pays-Bas.

Dans le contexte de prétendents, on dit dans la capitale de Bruxelles le niveau maximum de vigilance anti-terroriste. Ceci pendant plusieurs jours. Nous avons parlé en détail des mesures de politique intérieure de l’UE sous le lien affiché.

En raison de toutes les incohérences et des réactions apparemment précipitées des gouvernements, Wisnewski tire la conclusion que les secrets des services ne veulent pas tout le monde toutes les attaques. En d’autres mots il s’agirait de nouveau en ce qui concerne la série d’attentats de Paris d’une sorte d’opération sous faux pavillon, ce qui veut dire d’une tromperie ciblée. Et cela veut dire que certes les attaques auraient été fait totalement ou partiellement par les terroristes de l’EI, mais les valeurs auraient été orchestrées par des secrets de services ou à moins de détente et instrumentalisées pour leurs propres buts.

Les buts éventuels des services secrets et de leurs gouvernements sont manifestes:

Wisnewski l’exprime comme costume: “Après la grande parade des Etats-Unis après les attaques du 11 septembre 2001, c’est à présent La France qui fait sa parade et se relève comme” le Phénix de ses cendres “. Il faut savoir savoir qui est la France est un pays en crise et que deuxièmement son président est un président en crise, le président le plus impopulaire dans l’histoire de la France en général. A ce stade on se réclame vraiment: A qui tout cela sert-il? ”

Wisnewski se demande aussi quels droits les pays concernés s’octroient à l’occasion de telles attaques terroristes. Comme les Etats-Unis ont attaqué après coup tous les pays possibles, la France et d’autres États de l’OTAN légitimement à présenter leur guerre en Syrie . Ainsi ce n’est que dernièrement que l’Allemagne a décidé la mise en action des avions de reconnaissance Tornades, d’une frégate et jusqu’à jusqu’à 1 200 soldats allemands contre la milice terroriste de l’Etat islamique. Ceci comme pour donner une réponse de l’Allemagne aux attaques terroristes de Paris il ya quelques semaines.

En outre, selon Gerard Wisnewski, la France et les gouvernements de l’UE justifient leurs lois lois anti-terroristes et leurs mesures de sécurité presque totalitaires contre leur propre population.

Une sélection était certaine: Ces attaques du 13 novembre ont été parvenues aux gouvernements de l’UE des droits et d’énormes moyens d’action. Et il n’y a pas de fin en vue: Les services secrets ont déjà annoncé ne sont probablement pas les attaques terroristes malgré tout leur investissement et toutes leurs forces. Cet “aveu” n’est-il pas plutôt à comprendre comme une forme de préparation du peuple à s’attendre à d’autres attaques terroristes et à accepter sans résistance des mesures de sécurité? Celui qui ne dit pas, dit oui à la guerre – à la guerre dans son propre pays – à la guerre contre son foyer et contre sa vie.

Start a Conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *